La prise en compte des enjeux environnementaux et climatiques peut amener à un nombre important de sujets à traiter. D’une part, les entreprises peuvent difficilement se saisir de tous les sujets à la fois, et d’autre part, des sujets peuvent être traités à un niveau individuel (limiter les consommations) mais aussi à un niveau collectif (créer une structure mutualisée de production d’énergie renouvelable par exemple).

Les collectivités locales peuvent stimuler les initiatives, en invitant les entreprises à se rassembler pour : questionner les enjeux de transformation face aux enjeux environnementaux et climatiques, éclairer les
champs des possibles, identifier les freins à la transformation et les actions faciles, faciliter le partage des bonnes pratiques et le rapprochement entre pairs, susciter de nouvelles coopérations entre les entreprises et la collectivité locale et aider à définir des objectifs et des plans d’action individuels, collectifs et territoriaux.

La collectivité locale est légitime pour favoriser une démarche d’ensemble de la démarche : par un éclairage sur les opportunités fonctionnelles (de l’économie circulaire à l’écologie industrielle territoriale, de l’économie circulaire aux nouveaux modes de consommation et de production, de l’efficacité énergétique aux énergies non renouvelables à l’opérateur territorial de l’énergie, de la réduction des effets de l’activité économique à l’adaptation face au changement climatique) mais aussi sur les opportunités organisationnelles pour se saisir des enjeux (démarche individuelle, démarche collective, opportunités que représentent un territoire et ses acteurs).

Favoriser ainsi les rencontres entre plusieurs acteurs publics et privés, pour traiter de plusieurs thématiques transversales (de la pédagogie à la définition d’actions), parmi lesquelles :

La biodiversité, comprendre la biodiversité et ses enjeux, évaluer la nécessité d’établir un état des lieux, mobiliser les collaborateurs, connaître l’écosystème des acteurs en action, établir un plan d’action de prise en compte de la biodiversité dans l’activité, développer ou intégrer une dynamique territoriale à plusieurs acteurs en faveur de la biodiversité.  

L’énergie, la décarbonation de l’activité, les bâtiments, comprendre le lien entre les enjeux de transition énergétique, le climat, les ressources et l’impact sur les entreprises, connaître les potentiels d’efficacité énergétique et les principales énergies renouvelables dans les secteurs économiques du territoire, identifier et mutualiser les risques et opportunités des projets d’efficacité énergétique et bas-carbone.

La réindustrialisation, l’économie circulaire, l’écologie industrielle territoriale, les nouveaux modes de production et de consommation, se saisir des enjeux de la dépendance de l’activité aux ressources mobilisées, identifier les pistes de solution pour réduire l’empreinte de consommation des ressources, comment favoriser l’économie circulaire au niveau du territoire, comprendre les opportunités d’une écologie industrielle territoriale, réfléchir et initier de nouvelles filières locales. 

L’adaptation de l’entreprise au changement climatique, pourquoi réaliser un diagnostic d’impacts du changement climatique, les approches du diagnostic et leurs finalités, stimuler les actions à plusieurs.

L’ensemble des thématiques qui peuvent être traitées est conséquent. Une collectivité locale peut ainsi questionner son rôle à jouer tout en facilitant aussi l’expression de besoins ou d’opportunités en termes sociaux (création de nouveaux emplois ou métiers) et immatériels (opportunités de coopération, de démarche centralisée, besoins de savoir-faire, etc.) des acteurs du territoire.

Et vous, quelles sont vos motivations en termes de développement durable ? Le conseil en stratégie par Econovo, c’est renforcer la capacité d’une organisation à se transformer.

Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous à notre Newsletter